Frédéric PAIN

Frédéric PAIN

Enseignant de sanskrit à l’Université Catholique de Louvain dans le cadre de l’ABELAO / Katholieke Universiteit Leuven (Belgique) 

 

 

 

Thèmes de recherche

  • Linguistique aréale
  • Phonologie diachronique : langues burmiques et maruiques ; langues thai (Southwestern Tai) du Vietnam
  • Asie du Sud-Est indianisée : étude des processus d’indianisation, épistémologie de l’indianité en Asie du Sud-Est
  • Particularismes du sanskrit et du pâli en Asie du Sud-Est

Présentations dans des séminaires et supports de cours

  • 2010. ‘Support phonétique des rimes <-uiw>, <-uik> et <-uiṅ> en vieux-birman. Approche comparative et sociolectale’. Participation au Séminaire ‘Introduction à l’étude des langues tibéto-birmanes. 22 octobre 2010.
  • 2010. ‘Sanskrit (Asie du Sud-Est)’. Syllabus distribué dans le cadre du cours Sanskrit II donné à l’UCLouvain – ABELAO.
  • 2009. ‘Processus d’indianisation en Asie du Sud-Est’. Syllabus du cours donné dans le cadre de la Chaire Satsuma, UCLouvain.

 

Mots-clés

linguistique aréale – phonologie diachronique – langues burmiques – langues maruiques – Asie du Sud-Est indianisée – sanskrit – pâli

Publications

  • à paraître, Comment l’Asie du Sud-Est continentale est devenue linguistiquement sinosphérique, Faits de Langues.
  • 2017. A local vs. trans-regional perspective on Southeast Asian Indianness. Anthropological Forum, 27(4).
  • 2017. Ethnodiachrony, buddhism, and ethnicity. An anthropological approach to Khmer dialectology. Anthropological Linguistics, 59(3).
  • 2008. ‘An Introduction to Thai Ethnonymy: Examples from Shan and Northern Thai’. Journal of the American Oriental Society 128(4) : 641-662.

 

Autre site

Sur le site de l’ABELAO (ici)

“Images”

Monastères Hang et Bodhisālarāja-Kompong, Trà Vinh, Sud Việt Nam

Les Khmèr Krom [kʰmeː(ɾ) kɾoːm] « Khmèr d’En-Bas » constituent quelques 30% de la population de la province de Trà Vinh dans le delta du Mékong. La langue khmèr est fortement dialectalisée ; outre le khmèr central (ou khmèr standard) et ses nombreuses variantes dialectales, on compte également le khmèr du Nord (ou khmèr de Surin) parlé en Thaïlande et le khmèr du Massif des Cardamomes dans l’ouest du Cambodge, ces deux derniers dialectes ayant maintenu des archaïsmes provenant directement du moyen-khmèr. La dialectologie du khmèr krom est une terra incognita linguistique ; une étude dialectologique approfondie du khmèr dans le Sud Viet Nam n’est pas que souhaitable, elle est indispensable avant que les divers dialectes, qu’ils soient de Trà Vinh, de Sóc Trăng ou de Châu Đốc, ne subissent les caprices de l’homogénéisation linguistique.
La province de Trà Vinh compte un nombre important de monastères théravadins, îlots de “khméritude” dans un océan vietnamien. Le cliché 1 montre le monastère Bodhisālarāja-Kompong se situant dans le centre de la ville de Trà Vinh et le cliché 2 le monastère Hang situé à sept kilomètres de Trà Vinh. Les monastères sont d’une importance fondamentale pour la cohésion socio-culturelle de l’ethnie khmèr krom dans un pays où être khmèr ne va certes pas de soi. Ils jouent également un rôle de premier plan dans la revitalisation et le maintien de la langue khmèr en ce sens que les moines y dispensent des cours de khmèr (le cliché 3 nous fait participer à un cours de khmèr donné au monastère Hang). Les monastères y sont également un sanctuaire pour la connaissance du pāli (cliché 4 : le moine Koun Thach du monastère Bodhisālarāja-Kompong a eu la gentillesse de nous consacrer son temps et nous a lu un passage du TipiṭakahpExtrait Sonore).

© Frédéric Pain (KULeuven & CNRS-Lacito, 2011)

Lieu : Asie du Sud-Est, Việt Nam, Province de Trà Vinh, Delta du Mékong – Langue : khmèr

Enquête linguistique

Aller au contenu principal