Cedric Ondo Obame

Cédric ONDO-OBAME

PhD in Anthropology

Thesis defended at the Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco), December 18th: “Pêche maritime côtière et pêche continentale villageoise au Gabon : analyse comparée des processus techniques et des investissements socioculturels, linguistiques et halieutiques” (co-dir. Isabelle Leblic, Lacito, et C. Sabinot, IRD-Nouméa), Boursier de l’ANBG (Gabon)

 

Thesis Abstract

Au cours de ces dernières décennies, la question de la pêcherie n’a pas cessé d’alimenter bon nombre de travaux de recherches en communautés de pêcheurs atlantiques du Golfe de Guinée, et au Gabon en particulier. Autant elle implique les différents types de pêche qui y sont pratiquées (côtière, continentale, hauturière, sportive, scientifique, etc.), autant elle laisse entrevoir des logiques d’occupation, d’exploitation, de gestion, et de spatialisation des cours d’eau et leurs ressources, dans les territoires et terroirs d’activités des pêcheurs. La pêcherie désigne un système technique d’acquisition de la ressource halieutique, qui rassemble des connaissances technologiques, sociales, symboliques, environnementales, etc., quel que soit l’espace aquatique fréquenté. De plus, elle s’oriente et se pratique en fonction des besoins de subsistance, d’autoconsommation, de commercialisation, ou de préservation de la ressource poissonneuse, du groupe en vigueur. Elle est ainsi considérée comme l’un des rapports majeurs à l’espace aquatique et sa biomasse.
Sous le regard d’une anthropologie maritime et des technologies, cette thèse propose, l’analyse comparée des techniques (des pêcheurs nigérians yorúbà-ilajè du littoral estuarien et fang-ntumu du bassin intérieur du Ntem au Gabon), en s’appuyant sur leurs processus techniques et chaînes opératoires. De cette analyse se dégagent des similitudes sur les logiques et pratiques de pêche de ces communautés africaines, au-delà de leurs différences. Celles-ci s’établissent en effet, sur les processus d’apprentissage – les contextes d’usage des techniques de pêche employées – les rapports des pêcheurs à ces techniques – et enfin, les fonctions technologiques ainsi que les rapports à l’invisible et au foncier aquatique. Dans ce cadre, cette thèse démontre que, la question de la pêcherie gabonaise et surtout de sa technologie, contribue doublement à l’appréhension de la maritimité africaine en général et des dynamiques socioculturelles des sociétés africaines contemporaines, à l’échelle de la globalisation de leurs savoirs et savoir-faire.

Research expertise

• Ethnosciences ;
• Anthropologie linguistique
• Anthropologie des techniques
• Anthropologie maritime
• Anthropologie des imaginaires sociaux
• Anthropologie de la pêche.

Research projects

Opérations de recherche au LACITO :
• Jeux de Langage
• Terrains, Analyses, et Comparaison des Langues
• Métaphore(s) L’énonciation métaphorique en situation (jusqu’en 2018)

 

Keywords

pêche maritime, pêche continentale, maritimité, communauté de pêcheurs, technique de pêche, processus technique, chaîne opératoire, espace aquatique, or-bleu, ressource halieutique, migrants, Yoruba-ilajè, Fang-ntumu, littoral estuarien, bassin du Ntem, Gabon.

 

Education

2010-2013, Licence Anthropologie des patrimoines et dynamiques sociales à Université Omar Bongo, Libreville (Gabon).

2014-2016 : Master “Anthropologie des patrimoines et dynamiques sociales et culturelles”, à l’Université Omar Bongo de Libreville (Gabon).

Talks

— 2020, « Du Master à la thèse : présentation théorique et méthodologique des travaux de recherches doctorales », séminaire doctoral du laboratoire d’anthropologie, programme : (Les mercredi du LABAN), le 23 décembre 2020, Libreville-Gabon.
— 2020, Description de la technique “étélé” en communauté Fang-ntumu du Gabon, Journée des doctorants du Lacito, 11 mars 2020.
— 2018, De la désignation des savoirs et savoir-faire au langage de la pêche chez les Fang-ntumu et Yoruba-ilajè au Gabon, Journée des doctorants du Lacito, 7 décembre 2018.

aa Talks

Skip to content