Mme Eréndira Calderón Gonzáleza soutiendra sa thèse intitulée
« Bilinguisme et cognition spatiale chez les Ngiguas (Oaxaca, Mexique) »,
au Campus CNRS de Villejuif, salle de conférences, bâtiment D (7 rue Guy Môquet 94800 Villejuif).

Le jeudi 01 décembre 2022 à 15h30 (heure de Paris)

Le jury sera constitué de :

Mme Evangelia ADAMOU. Directrice de recherche, CNRS, directrice de thèse.

M Olivier LE GUEN. Professeur, CIESAS, rapporteur.

Mme Tatiana NIKITINA. Directrice de recherche, CNRS, présidente du jury.

M Gilles POLIAN. Professeur, CIESAS, rapporteur.

Mme Maia PONSONNET. Chargée de recherche, CNRS, membre du jury.

Résumé de la thèse :

Des études récentes montrent que des locuteurs qui vivent dans des communautés autochtones rurales mobilisent des cadres de référence (CdR) spatiaux géocentriques, ex. nord-sud, même lorsqu’ils parlent une langue qui privilégie des CdR égocentriques, ex. gauche-droite. Pour comprendre l’origine de ces emplois, nous nous sommes penchés sur les derniers locuteurs bilingues d’une langue originaire du Mexique, le ngigua, et de l’espagnol. Notre hypothèse est que les bilingues ont fusionné les CdR géocentriques des deux langues et les ont transmis aux jeunes générations hispanophones. Nous avons mené deux études auprès de bilingues ngigua-espagnol et de monolingues hispanophones de la même communauté. La première étude est une tâche de description spatiale à petite échelle et la deuxième une tâche de localisation à grande échelle qui permet d’étudier la gestuelle co-verbale. L’analyse des réponses révèle un transfert conceptuel bidirectionnel entre l’espagnol et le ngigua : en ngigua, les bilingues emploient des conceptualisations géocentriques ; en espagnol, ils emploient les CdR égocentriques à l’oral, mais comme en ngigua, ils préfèrent utiliser des pointages directs et des gestes géocentriques associés à des expressions géomorphiques et déictiques. En comparaison, les jeunes hispanophones utilisent des gestes géocentriques tout en introduisant une innovation par l’emploi des termes cardinaux, ex. nord-sud. Le maintien des représentations géocentriques est sans doute facilité par le mode de vie rural. En conclusion, cette thèse démontre l’importance de prendre en compte le bilinguisme dans l’étude de la langue et de la cognition.

Mots-clés : ngigua ; contact de langues ; bilinguisme ; cognition spatiale ; gestuelle ; expression de l’espace.